18/02/2021 | Comment fonctionne le système de retraite en France ?

Beaucoup de mes clients viennent vers moi, car ils s’interrogent sur leur retraite. Quand vont-ils pouvoir partir à la retraite, combien vont-ils toucher ? Il n’est pas toujours évident d’y voir clair parmi toutes les informations qui circulent sur le net. Pour vous y aider, voici une petite présentation de notre système de retraite en France. Je vous explique de quoi il se compose, comment s’effectuent les cotisations et où trouver les informations vous concernant.

 

De quoi se compose la retraite en France ?

Il existe, à l’heure actuelle, trois systèmes pour bénéficier d’une retraite en France.

 

Le régime de base

Elle équivaut à maximum 50 % des revenus moyens annuels (hors régimes spéciaux) et maximum 50 % du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale) qui équivaut, en 2021, à 1714 € par mois.

Pour calculer vos droits, la Sécurité Sociale se base sur le nombre de trimestres d’assurance vieillesse validés et votre rémunération.

 

Le régime complémentaire

Il s’agit de la retraite des régimes spéciaux. Elle vous concerne si vous avez travaillé dans le secteur privé et vient compléter le régime de base de la sécurité sociale. Au fur et à mesure de votre carrière, vos cotisations deviennent des points retraite. Lorsque vous partez à la retraite, ils sont convertis en pension.

 

La retraite supplémentaire

Cela concerne les revenus que vous allez pouvoir générer grâce à vos démarches personnelles en matière de placements.

 

 

Comment cotise-t-on auprès de ces régimes ?

Les prélèvements de cotisations sociales s’effectuent directement à la source. Vous pouvez d’ailleurs les voir apparaître sur votre fiche de paye.

 

Que devez-vous faire pour cotiser pour votre retraite ?

Le régime de base et le régime complémentaire sont conçus selon un modèle de solidarité intergénérationnelle. Les travailleurs se voient prélever chaque mois une somme qui est destinée à être versée aux retraités. En parallèle, ils acquièrent des droits qui leur permettront de bénéficier de ce même système une fois qu’ils seront en âge de quitter le marché du travail. Cela ne nécessite aucune action de votre part — en dehors du fait de bien conserver les documents officiels comme preuve du travail effectué (par exemple, les bulletins de paye).

Dans le cas de la retraite supplémentaire, il s’agit d’une démarche individuelle. Pour constituer une épargne dédiée, vous avez la possibilité d’investir dans différents placements. À la retraite, vous récupérez ainsi votre capital et les intérêts générés. Il vous revient de vous informer et d’effectuer ces placements.

Si vous souhaitez être accompagné pour gagner en clarté et faire des choix adaptés à votre situation et à vos objectifs, découvrez mes services de conseil en gestion de patrimoine et en finance.

 

Auprès de qui avez-vous cotisé (salarié/non-salarié) ?

En tant que salarié, vous avez cotisé auprès de la Sécurité Sociale (régime général) et de l’AGIRC-ARRCO (retraite complémentaire).
Si vous avez travaillé en indépendant, la retraite de base et la retraite complémentaire sont gérées par la SSI (Sécurité Sociale des Indépendants).

Enfin, pour les professions libérales, c’est la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales (CNAVPL) qui s’occupe du régime de base. La caisse complémentaire varie selon la profession exercée.

D’autres régimes spécifiques existent en fonction de vos différentes professions.

 

Où trouver les informations concernant votre retraite ?

À partir de 55 ans, vous pouvez obtenir un état des lieux de vos cotisations retraite sur le site officiel www.lassuranceretraite.fr
Dans votre relevé de situation individuel, vous retrouverez vos droits acquis (nombre de trimestres cotisés et points de retraite). Vous saurez entre autre :

Sachez toutefois que ce relevé peut contenir des erreurs. Il vous faut donc en vérifier les éléments avec minutie et conserver précieusement vos bulletins de salaire. Ainsi, vous pourrez les fournir pour justifier votre réclamation.

Mon conseil pour un départ à la retraite serein : intéressez-vous au sujet assez tôt. Idéalement, au début de la quarantaine. Vous allez ainsi pouvoir faire le point sur vos actifs et votre situation afin d’anticiper et de préparer tranquillement cette période de vie, par exemple avec un plan d’épargne retraite.

Vous avez envie de faire le point sur votre situation afin de mettre en place des solutions pour votre retraite ? Il vous suffit de me contacter.

Les informations de cet article sont en vigueur lors de sa date de publication. Toutefois, le cadre légal et juridique est amené à être modifié régulièrement. Ainsi, à la rédaction de cet article, un projet de loi est à l’étude pour établir un système universel de retraite.

En savoir plus...