23/03/2021 | Quels placements pour compenser la perte de revenus à la retraite ?

La retraite représente une nouvelle étape de vie. Viennent avec elle ses réjouissances — et une certaine inquiétude au vu de la baisse de revenus que connaissent la plupart des concernés. Toutefois, des solutions existent pour vous permettre de compenser cela. Je vous présente aujourd’hui trois placements qui peuvent être envisagés afin d’avoir un revenu complémentaire pour votre retraite. A noter : les explications restent générales et ne peuvent être considérées comme un conseil d’investissement personnel. Ces seules informations ne suffisent pas pour prendre une décision adaptée à votre situation.

 

Le PER individuel

 

Le PER (Plan d’Épargne Retraite) individuel a été mis en place en octobre 2020. Il succède au PERP et au contrat Madelin. Tout le monde peut y souscrire, quels que soient l’âge, le statut du travailleur (salarié, indépendant, etc.), le système de retraite.

 

C’est un produit d’épargne à long terme dont les sommes sont bloquées jusqu’au départ en retraite (sauf situations exceptionnelles, dontl’acquisition de votre résidence principale). Les montants versés sont déductibles de l’impôt sur le revenu. Une fois l’échéance atteinte, vous pouvez opter pour toucher le capital en une ou plusieurs fois, ou sous forme de rente. Les deux sont cumulables.

 

La gestion se fait la plupart du temps de manière pilotée. C’est-à-dire que vous déléguez la gestion de votre PER à un professionnel qui adaptera les placements à votre profil d’épargnant.

 

Les placements sont choisis en fonction du risque, du rendement et de votre départ, plus ou moins proche, à la retraite.

 

L’assurance vie

 

L’assurance vie est le placement préféré des Français. Et pour cause : il permet une certaine flexibilité tout en offrant des avantages successoraux intéressants. Vous pouvez tout à fait l’utiliser afin de compenser la perte de revenus à la retraite. C’est également un très bon support pour transmettre un capital à vos proches en cas de décès.

 

Vous pouvez choisir de placer votre capital de deux manières :

- en fonds euro (garanti, mais dont le rendement est limité)

- en unités de compte (plus volatile, mais avec un potentiel de rendement plus élevé).

 

L’assurance vie vous permet de retirer tout ou partie de la somme versée, même avant la fin du contrat. Ce montant sera soumis à imposition. En menant le contrat à terme, vous bénéficiez d’avantages fiscaux intéressants à la sortie des fonds.

 

Une fois la date échut, vous pouvez choisir de toucher le capital dans son intégralité, par périodicité ou sous forme de rente.

 

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier)

 

Si vous avez envie d’investir dans l’immobilier sans avoir à en gérer la location, la SCPI peut être une alternative intéressante.

 

Vous pouvez, à partir de quelques centaines d’euros, participer à l’achat de biens immobiliers loués. En effet, les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) achètent, grâce à vos fonds, des biens immobiliers physiques et en gèrent la location. Cela peut être en France ou à l’étranger.

 

En contrepartie, vous percevez les loyers de manière régulière, selon le rythme défini (mensuel, trimestriel, annuel). Vous avez la possibilité, sous certaines conditions, de ne pas toucher vos loyers immédiatement. Les gains vous seront versés plusieurs années après la souscription — ce qui peut s’avérer intéressant dans le cas d’un départ à la retraite engendrant une baisse de revenus.

 

Le rendement des SCPI est intéressant, en particulier sur une démarche long terme. C’est un placement qui peut s’avérer volatile car les gains ne sont pas assurés et le capital n’est pas garanti.

 

Vous l’aurez compris, ces placements sont différents les uns des autres. Si vous souhaitez savoir lequel serait le plus adapté à votre situation, il vous suffit de me contacter pour prendre rendez-vous !

 

Les informations de cet article sont en vigueur lors de sa date de publication. Toutefois, le cadre légal et juridique est amené à être modifié régulièrement.

Le contenu de l’article n’est en rien une préconisation d’investissement. Chaque situation est à étudier de manière individuelle afin que le conseil soit personnalisé et adapté.

En savoir plus...